Les îles Gili, un petit coin de paradis

Après la tranquilité d’Amed,  nous arrivons sur les îles gili. Il y a trois îles : gili trawangan (la plus animée et festive), gili air (un peu plus roots) et gili meno (la plus petite et sauvage des trois)

Nous allons passer 4 jours à gili air. Sur l’ile, il n’y a aucun véhicule à moteur, on se déplace à pied, en vélo ou en calèche! IMG_3044 A pied, on fait le tour en 1h-1h30. La majorité des restaurants et des hôtels se trouvent sur la côte Est. L’ambiance y est détendue et paisible ; plage, farniente, snorkeling sont les principales activités. On y rencontre énormément  de français qui ont monté leurs affaires (resto, guest.)

Nous prenons une calèche  IMG_3024 pour rejoindre la guesthouse qui est au nord-est  de l’ile. Elle est tenue par 2 jeunes français très sympas. La chambre est correcte tout le monde à son lit, on a la clim mais grande première, cette fois ci, on n’a pas d’eau chaude ! C’est eau froide salée car elle est puisée dans le sol. On s’habitue vite car il fait 30° de jour comme de nuit.

Les paysages sont magnifiques,IMG_3018 l’eau est IMG_3041translucide IMG_3036et très chaude. IMG_3039  IMG_3035

On nous avait dit qu’à gili on pouvait voir des tortues, il a fallu être patient mais ça a payé ! Le troisième jour, Anthony et les enfants en verront 3 grosses pendant leur snorkeling. Malgré mes nombreuses tentatives, Cléia et moi n’avons pas eu la chance d’en voir, tant pis on a quand même vu pleins de beaux poissons.

Nous avons aussi rencontré beaucoup de français dont un couple originaire d’Alsace, Evelyne et Sébastien avec leur petit garçon Milo,IMG_3054   IMG_3057 qui faisait un roadtrip d’asie pendant 5 mois. Nous avons bien sympathisé et avons passé la fin du séjour ensemble. Cléia était contente d’avoir un copain de son âge pour jouer.

Après 4 jours relaxants, nous retournons 2 jours à Sanur avant de prendre l’avion pour l’Australie.

Notre périple en Asie touche à sa fin et Bali est notre coup de cœur pour le moment, nous y retournerons sûrement dans quelques années.